Skip to content

Mes photos

« Aubrac; là commençait le plateau de légende » p.10
« Saint-Chély »p.23
« Le GR65 » p.23
« Le Pont des Pèlerins » p.54
« La domerie »p.78
« Le Royal Aubrac » p.78

« le lac lumineux qui drainait les foules l’été », p.25, La Fiancée du barrage.

 « au flanc du mur […] soixante-dix mètres au-dessus du vide » , p.126, La Fiancée du barrage

« Marc avait proposé d’aller déjeuner à salers », p.173, La Fiancée du barrage

« devant elle s’ouvre une allée rectiligne », p.226, La Fiancée du barrage

« On venait régulièrement […] en pélerinage à Puy Rachat », p. 227, La Fiancée du barrage

« Ils dormaient l’un contre l’autre, jouaient l’un avec l’autre, et se suivaient partout », Requiem,p.191

« Entre château et rivière, les maisons à colombages s’accrochaient au rocher, serrées les unes contre les autres. », Requiem, p.13

« Le jardin descendait en pente douce jusqu’au bord de la rivière. », Requiem, p.13

« Nous avions remarqué une sorte de bras qui s’enfonçait assez profondément dans les terres. L’eau devait y être peu profonde et les berges peu fréquentées ».Requiem, p. 13

« Quelques jours de printemps suffisent pour le transformer en une prairie multicolore », Le Silence p.30

« Un autre parfum… Le chèvrefeuille Le Silence, p. 30

« Au-delà, commençait l’étendue aride et plate du Causse Comtal ». Le Silence, p.28.

« Un cheval, puis deux, dérangés dans leur quiétude, s’éloignèrent en direction des bois ». Le Silence , p.29

« La cascade n’était pas la seule résurgence des infiltrations d’eau de pluie sur le causse ». Le Silence, p.111

« Laure reporta son regard tout en haut des falaises. Là débutait le Causse Comtal ». Le Silence,p.112

« Au bord de l’eau qui chantonnait et gargouillait de pierre en pierre il faisait bon. » Le Silence, p.110

 » Une sorte de piscine naturelle aux eaux claires et profondes », Le Silence, p.110

« Le cimetière était niché au pied des falaise », Le Silence, p.58

« Et soudain, les pins se mirent à chanter ». Le Silence, p.188

marcillac 1

« Notre-Dame de Foncourrieu où se rendait la procession ». Saint Bourrou et le trésor d’Hélyon, p.31

Marcillac 2 (2)

« De temps à autre elle s’arrêtait pour reprendre souffle, mais surtout pour admirer le paysage qui s’ouvrait comme un théâtre ». Saint Bourrou et le trésor d’Hélyon, p.66

marcillac 3

« On ne gardait qu’un seul sarment que l’on courbait et repliait adroitement en forme de cercle. ». Saint Bourrou et le trésor d’Hélyon, p.72

Elle décida d'aller faire un tour à Conques p.79

« Elle décida d’aller faire un tour à Conques. » Saint Bourrou et le trésor d’Hélyon, p.79

le tassou d'argent, p.35

« Le tassou d’argent. » Saint Bourrou et le trésor d’Hélyon, p.35

Saint Pierre de Nacelle

« Saint Pierre de Nacelle », Le Trésor d’Hélyon.

 » La forêt des Palanges à Bertholène », Coup de lune dans les Palanges

 » les anciens bureaux des ingénieurs de la mine », Coup de lune dans les Palanges,  p 233

 » le talus se terminait brusquement par une sorte de falaise », Coup de lune dans les Palanges, p.234

 » il ne s’agit pas de lave mais de charbon », Coup de lune dans les Palanges,  p. 235