Skip to content

Accueil

Infos de dernière minute : mon dernier roman, La Cousinade à Tournemire, vient d’être nominé pour le Prix Arverne 2021 ( comme les deux précédents !). A suivre… On croise les doigts !

Auteur d’Auvergne…

C’est ainsi que m’a cataloguée mon éditeur, Marcel GILLET – Editions des Bords du Lot – quand il a accepté de publier à son compte mon  premier roman. C’était le 20 avril 2013.

C’était hier…

C’était il y a un siècle…

L’auvergne, je suis tombée sous son charme en épousant  Jean-Paul qui en était originaire. Un charme un peu rude, qu’il faut parfois savoir trouver sous une écorce au premier abord  rugueuse. Mais un charme qui a su finalement me séduire puisque désormais, j’attends chaque année avec une impatience grandissante les premiers jours d’avril : alors seulement nous pouvons rouvrir la maison de famille que nous avons gardée à Laroquebrou, et qui a inspiré mon premier roman.

Mais mon pays natal, c’est l’Aveyron. Un père né à Millau, une mère originaire du Bassin.  Je suis née et j’ai grandi à Rodez. Après quelques années d’étude à Toulouse, j’ai choisi de revenir m’installer et vivre dans la ville de mon enfance. La campagne n’est jamais très loin. C’est elle qui me permet de me ressourcer. Dès que je me mets à marcher sur les pentes du Lioran, sur les chemins du Vallon, du Larzac ou de l’Aubrac, quelque chose se met aussi en marche dans ma tête.

C’est ainsi qu’ont commencé tous mes romans : par une marche dans la nature  lors d’une froide après-midi d’hiver, ou  par une aube claire d’un matin d’été. Je vous invite à les découvrir, et à découvrir en images les lieux qui les ont inspirés. Je vous invite aussi à partager avec moi cette extraordinaire aventure qui est celle de la publication : car si l’écriture est d’abord un acte de solitude, elle débouche un jour sur une rencontre toujours émouvante : celle des lecteurs.

La vôtre, si vous voulez bien…